This image for Image Layouts addon

Biographie
STEFANIE COMPERE

C’est en 2007, dans l’enceinte de Saint Luc, que sa fibre artistique pour le graphisme va se tisser. Ses créations pétillantes vont être vite appréciées dans l’événementiel, ce qui l’amènera à travailler pour un label de musique Liégeois, différents Dj’s ainsi qu’une célèbre discothèque de la région. Un beau matin de 2014, l’envie lui vient de passer de l’écran à la toile. Avant d’investir dans des tubes d’acrylique, c’est à la gouache, bâton de glace et cure-dent en main qu’elle étalera ses premières couleurs sur une feuille de papier Canson. Elle jugera le résultat final assez satisfaisant que pour poursuivre son expérimentation. Ayant vu le jour, non pas avec des pinceaux en mains, mais avec un bras meurtri suite à une erreur de jugement, c’est depuis son plus jeune âge qu’elle a recours quotidiennement à divers systèmes D. Pour ses essais de peinture, elle va utiliser diverses techniques en privilégiant un outillage non conventionnel, tel que raclette à vitre, collier Colson, trombone…

À son grand étonnement, ses représentations abstraites seront en premier lieu appréciés par son grand-père, artiste ingénieux et autodidacte pour qui gravure, fusain et peinture à l’huile n’avaient aucun secret. De nouveaux projets se présentant à elle, le temps commencera à lui faire défaut et l’expérimentation de la peinture acrylique prendra fin au bout de 2 mois. 2020, une année atypique qui bouscule ses idéologies utopiques de la vie. Elle confie alors à son ami, l'Homme de l'Ombre, son besoin de créer à nouveau et l'amour qu'elle avait eu pour la peinture. Celui-ci lui livrera, sans attendre, un kit complet de couleurs et châssis entoilés. C’est dans la peinture, qu’elle trouve le moyen de libérer ses émotions, de travailler ses questionnements dans la matière, de pousser ses réflexions dans l’expérimentation des techniques, tout en recherchant une certaine utopie dans ses abstractions de couleurs.